Témoignage sur une vie ouvrière

Thérèse Terzian nous parle de sa vie professionnelle dans les quartiers ouvriers du quinzième.

Elle a ensuite travaillé à l’hôpital nord.

Les usines qu’elle a connues sont dès l’âge de 16 ans :

Rocca Tassy de Roux au Capitaine Gèze : usine de végétaline devenue Unipol où elle défaisait puis pesait les pains de végétaline.

Pâtes Bonhomme à la Calade où elle pesait

Règlisserie Laurette au boulevard National où elle fabriquait les martinets.

Confiserie du Bec fin à Saint Antoine où elle participait à l’emballage des chewing gums.

"Avant ça manquait pas le travail" et on pouvait dire au patron quand on était pas d’accord, mais les ambiances ont toujours été bonnes et on était "équipe", on était "la main dans la main".

Grille programme : Témoignage

Autres articles

1 / 2 next