Témoignage sur la Cabucelle

Nous sommes allés à la rencontre de Paulette T, habitante de la Cabucelle qui évoque ici la vie du quartier après guerre avec ses personnages marquants et sa vie populaire.

Pour ces quartiers Nords, il y a eu un avant et un après la réparation navale, période de changements sur le plan des habitants, de l’ambiance et de l’habitat.

Parmi les "figures" emblématiques, il y eut Jacques Loew, prêtre ouvrier avec d’autres prêtres qui travaillaient sur les quais.

Ces hommes qui savaient se mêler à la population, boire l’apéro au bar et parler politique à ceux du parti communiste ont apporté des solutions au problème majeur du logement.

Paulette témoigne du mouvement des castors, constructions réalisées par les ouvriers eux mêmes afin d’en réduire les coûts.

Un personnage influent du quartier a été François Billoux, très aimé des ouvriers qui l’ont envoyé "à la chambre".

Il y eut le plus renommé : Montand qui fit ses début d’artiste place Oddo et dans des bars du 15ème.

La vie de l’époque semblait faite de plaisirs simples : bals, parties de pêche, séances aux cinémas du quartier. Cette vie était faite de solidarités à une époque où le travail ne manquait pas. Alors les brassages de populations se déroulaient simplement dans le creuset des quais comme en témoignent les peintures de l’église de Saint Louis.

Puis, la fermeture des industries liées au port et le choix de construction d’habitats collectifs ont donné un tout autre visage au quartier.

Technique : Coup de coeur

Autres articles

1 / 2 next